📦 LIVRAISON OFFERTE À PARTIR DE 10€ D'ACHAT 📦

Syndrome du choc toxique : 3 choses à savoir sur cette maladie infectieuse

Syndrome du choc toxique : 3 choses à savoir sur cette maladie infectieuse

Depuis plusieurs années, la parole se libère sur le syndrome du choc toxique et les campagnes de sensibilisation sur le sujet se développent. On fait le point sur cette maladie infectieuse qui touche de nombreuses femmes. 


Le syndrome du choc toxique fait partie des sujets brûlants de l’actualité de ces derniers mois. Pour rappel, cette maladie infectieuse touche principalement les femmes menstruées qui utilisent des protections périodiques comme un tampon ou une coupe menstruelle. 


1/ Qu’est-ce que le syndrome du choc toxique ? 


Le syndrome du choc toxique touche de nombreuses femmes. Pour faire simple, cette maladie infectieuse est provoquée par la libération de certaines toxines. Ces toxines, une fois dans l’organisme, vont s’attaquer à différents organes comme le foie, les reins ou les poumons, et plonger la patiente dans un état d’extrême faiblesse. Le choc toxique est dans la plupart des cas lié aux règles puisque certains produits périodiques entraînent la stagnation de sang et ainsi la possibilité d’une multiplication de bactéries entraînant un choc toxique. 


Dans les pires cas, les personnes touchées par ce syndrome ont soit perdu la vie soit perdu plusieurs membres avec l’amputation d’une jambe ou d’un bras, par exemple. Des conséquences dramatiques qui peuvent être évitées.  


2/ Quels sont les symptômes du choc toxique ? 


Certains symptômes peuvent être les signes d’un choc toxique. C’est pourquoi il est important de les surveiller : une sensation d’état grippal avec de la fièvre, des maux de têtes, des douleurs musculaires, de la diarrhée, des vomissements ou encore des rougeurs et éruptions cutanées ou la perte de connaissance. Comment agir ? Si une femme ressent ces symptomes en période menstruelle, il est recommandé d’enlever sa protection périodique et surtout de se rendre très rapidement aux urgences. 


3/ Comment éviter le choc toxique ? 


La façon la plus efficace d’éviter le choc toxique est d’arrêter l’utilisation de tampon ou coupe menstruelle. Toutefois, si tu comptes toujours opter pour ce type de protection, il est important de les changer toutes les 4 à 6 heures. 


Il existe aussi une alternative plus naturelle et saine et 100% fiable : la culotte menstruelle. Celle-ci allie confort, protection, anti-odeurs et grande capacité d’absorption. Avec les serviettes hygiéniques lavables et donc réutilisables, la culotte menstruelle fait partie des produits les plus pratiques et sûrs pour ta santé et ton hygiène intime. 


Parmi les personnalités publiques qui ont failli perdre la vie à cause du choc toxique, on retrouve notamment le mannequin américain Lauren Wasser, qui a perdu ses deux jambes à cause de cette maladie infectieuse.


Lien Insta -> Lauren Wasser 


Aujourd'hui, le nombre de chocs toxiques chaque année en France diminue. Toutefois, la sensibilisation sur le sujet ainsi que la vigilance doivent perdurer. 





Article précédent
Article suivant
Fermer (esc)

Popup

Use this popup to embed a mailing list sign up form. Alternatively use it as a simple call to action with a link to a product or a page.

Age verification

By clicking enter you are verifying that you are old enough to consume alcohol.

Recherche

Ajouté au panier à l'instant